Préparer sa tisane detox maison

DIY : Faire sa tisane détox

Des siècles auparavant, avant l’émergence du Big Pharma – industrie pharmaceutique, les principes actifs – qui soignaient les gens, prévenaient les maladies et les guérissaient – étaient extraits des plantes selon différentes techniques. En réalité, la nature est bien faite et pour préserver sa santé voire même guérir certains de nos maux, la solution d’avenir pour mener une politique volontariste de prévention est l’utilisation des plantes et de préserver sa santé en mangeant bien.

Le marché des tisanes explose : en 2015, la consommation de tisanes en France représentait 3300 tonnes (contre 2800 tonnes en 2011), soit presque 20% d’augmentation. Et les Français en boivent 132 tasses par an.

Les plantes à utiliser pour une tisane détox efficace

Il existe la solution de facilité qui consiste à se rendre en magasin et d’acheter directement vos tisanes détox prêtes à l’emploi. Mais les Français cherchent à mieux consommer avec des produits de qualité, se tournant le DIY – Do It Yourself – autrement dit « fait soi-même » ou « fait maison ».

Vous souhaitez vous lancer dans l’élaboration de votre tisane détox ou renforcer votre système immunitaire ? Voici une sélection de plantes idéales pour préparer une tisane détox.

Le thym, l’allié contre les virus respiratoires

Le thym est une plante extraordinaire et présente de nombreuses vertus. En hiver, c’est un allié de poids pour lutter contre tous les virus respiratoires (rhume, sinusite, bronchite…) grâce à un principe actif qui s’appelle le PHENOL.

On peut marier par exemple ce thym avec du romarin et de l’eucalyptus. Le thym est également réputé pour ses bienfaits contre la toux, contre les maux de gorge et même l’acné !

Le gingembre pour son tonus

Le gingembre est un puissant tonifiant et vivifiant pour l’organisme et surtout il booste les défenses immunitaires grâce à ses des propriétés antivirales et antibactériennes.

Le curcuma aide à la digestion

Le curcuma est l’épice détox par excellence. Il protège et détoxifie le foie jusqu’à la régénération de ce dernier lorsqu’il est endommagé. A lui seul, le curcuma améliore le système digestif mais combiné avec la cannelle, ce pouvoir est renforcé. Accessoirement, c’est un excellent aphrodisiaque.

Le chardon marie, la plante phare en détox

Plante utilisée pour améliorer la fonction hépatique, le chardon marie protège contre les dommages du foie. Elle accélère la régénération des cellules du foie endommagées. Son principe actif ? La silymarine que l’on retrouve dans un médicament bien connu en cas de troubles digestifs, le LEGALON. C’est ce que tous les médecins prescrivent pour désintoxiquer la fonction hépatobiliaire (c’est-à-dire le foie, la vésicule biliaire).

Pour un foie détoxifié et le garder en bonne santé, l’association avec l’artichaud et le radis noir est la combinaison parfaite.

Comment préparer une tisane faite maison ?

Il existe 3 techniques pour préparer votre tisane selon le type de plantes ou racines que vous avez sélectionné au préalable.

L’infusion : à privilégier pour les plantes à feuille

L’infusion est la technique la plus connue. Simple et rapide, l’infusion consiste à verser de l’eau chaude (80°C environ) sur les feuilles ou fleurs, de les laisser infuser pendant quelques minutes avant de consommer. La température et le temps d’infusion sont très importants pour en tirer le meilleur des principes actifs. Des appareils à thé comme les machines à thé ou théières électriques automatisées existent sur le marché, proposant la fonction INFUSION pour vous faciliter la vie.

La décoction : idéale pour les racines

Moins populaire que l’infusion, la décoction est pourtant tout aussi efficace. Il suffit de plonger les plantes dans de l’eau froide et de faire monter à ébullition tout doucement. Quand l’eau arrive à ébullition, il suffit de retirer la casserole du feu, la recouvrir quelques instants et boire la décoction tant qu’elle est chaude.

Avec la décoction, vous aurez une autre concentration en principes actifs. Cette technique est surtout utilisée pour des racines, notamment le gingembre auquel on peut l’associer avec du citron et du thym.

La macération : extraire le maximum de principes actifs

Technique longue mais plus qu’efficace, la macération est réalisée en laissant reposer les plantes dans de l’eau pendant quelques temps – de quelques minutes à plusieurs jours. Plus longtemps vous les laissez reposer, plus de principes actifs vous allez en retirer.

Les risques de la phytothérapie

La nature recèle de trésors pour protéger votre santé. Mais attention si vous vous lancez dans la phytothérapie – traitement basé sur les extraits de plantes et les principes actifs naturels : ce n’est pas parce que c’est naturel que ce n’est pas toxique.

Il faut faire attention avec cette pratique – notamment avec les compléments alimentaires ou les huiles essentielles par exemple. Il peut y avoir une toxicité d’interactions avec des médicaments (exemple : millepertuis et anti-dépresseur). Donc avant toute aventure phytothérapique, si vous suivez un traitement spécifique, parlez-en à votre pharmacien ou à son médecin.

Leave a Reply

+
Visit Us On PinterestVisit Us On Instagram